Je Veux Maigrir

Je Veux Maigrir

De ces deux pieces, incluses dans la lettre precedente, l'une etait une lettre destinee a lady Byron, relativement a l'argent que Byron avait dans les fonds publics: j'en donnerai les extraits suivans. Vous croyez que toute l'existence coule sur un flot aussi paisible que celui ou a glisse jusqu'ici votre jeunesse; les yeux fermes, les oreilles bouchees, vous vous laissez bercer au courant sans voir les rochers qui montent sous l'eau et les brisants qui bouillonnent. Aide par le docteur, il parvint a s'asseoir sur son lit et se mit a regarder les nouveaux venus, sans rien comprendre a ce qui se faisait autour de lui, et sans avoir l'air de se souvenir de ce qui s'etait passe, ni de l'endroit ou il se trouvait.

Au reste les Jesuites esperaient peut-etre former en Acadie un etablissement semblable a celui qu'ils avaient deja dans le Paraguay, et qui fut entierement sous leur controle; mais leur tentative eut les suites les plus funestes. Les deux dernieres assertions, contenues dans cet article sont entierement fausses; la defense de dire la verite n'est pas et ne pouvait pas etre la reponse de la lettre confidentielle que j'eus l'honneur d'adresser a Sa Majeste le 29 aout dernier. J'etais tres-adroite pour tous les ouvrages de femme, j'etais bonne musicienne, je pensais que je gagnerais facilement les quatre ou cinq francs par jour que je jugeais strictement necessaires a notre existence.

Surpris de ce langage, et n'ayant jamais voulu m'immiscer dans les affaires mondaines, que je connais fort peu, je voulus en decliner un si rare temoignage de confiance; la vieille dame ne voulut accepter aucune excuse; elle pria, pressa avec tant d'instances, qu'enfin j'acceptai. Lors que le Christianisme, parfaitement etabli sur les ruines de la Religion Payenne, n'eut plus d'ennemis a combatre, on vit tout d'un coup cesser ces disputes, ces Apologies, & tels autres Ecrits que l'Eglise naissante & persecutee avoit mis en usage avec tant de succes.

A ce se fussent tous accordes, se ce ne fussent ceux de Naples qui ne porent souffrir la delivrance Coradin, pour ce que Conrat son pere avoit abatu les murs de la cite de Naples et toutes les forteresces, et le peuple dommagie forment; si fu condempne a recevoir mort avec les autres. Je vous ai deja explique mes premiers motifs (dans la lettre que vous avez juge a propos de montrer); ce sont les veritables, et j'y persiste; je vous le dis, et l'ai dit a Leigh Hunt, quand il me questionna au sujet de cette lettre.

maigrir des joues Avec cette promptitude qu'ont parfois les Italiens a tourner sans vergogne le dos au danger, les plus prevoyants et non les moins compromis avaient donne le signal d'une sorte de sauve qui peut: c'etait presque a croire qu'il y aurait emulation a qui viendrait le premier offrir sa soumission.